L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié un épais rapport sur les effets sanitaires éventuels liés aux ondes de téléphones mobiles portés près du corps.

Au nom du principe de précaution, le rapport de l’Agence recommande que certains téléphones portables (mis en vente avant 2016) soient retirés de la circulation.

Ceux-ci émettent trop d’ondes. Ils dépassent les normes les plus récentes quand ils sont portés dans la poche d’une veste. Leur DAS dépasse 2 W/kg si on le mesure à moins de 5 mm.

En parallèle, le périmètre d’action des mesures du DAS des équipements radioélectriques a été modifié.

Principal changement : l’ajout du « DAS local membres »

Ce dernier ne doit pas excéder 4 W/kg, contre 2 W/kg pour les DAS tête et tronc.