statut d’Opérateur Economique Agréé (OEA)

Des réflexions sur les coûts et bénéfices associés au statut d’Opérateur Economique Agréé (OEA) ont été discutés lors de la dernière Commission Douane de la Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Electronique (FICIME), sous l’égide de Mme Elisabeth Gaspard, présidente de la commission douane de la FICIME, avec la participation de Me Fabien Foucault, avocat associé spécialisé en droit douanier au sein du cabinet Harving Avocats.

Entré en vigueur il y a plus de dix ans dans l’Union européenne (UE), le statut d’Opérateur Economique Agréé (OEA) vise à permettre aux entreprises de fluidifier et de sécuriser leurs opérations d’import et d’export.

Plusieurs entreprises au sein de la FICIME ont obtenu cet agrément ou réfléchissent à l’acquérir.

Celles détenant déjà l’agrément ont pu partager leurs retours d’expériences.

Cette commission a aussi permis d’accompagner les nouveaux demandeurs dans leurs démarches et réflexions.

L’importance pour les entreprises d’un rééquilibrage des avantages par rapport aux investissements consentis pour obtenir l’agrément a donc été au cœur des échanges.