prise de température salariés

La CNIL et la DG Travail se sont concertés au sujet de la prise de température des salariés à l’entrée d’un site.

La CNIL a ensuite publié une nouvelle fiche sur le traitement des données. Concernant la prise de température, elle a confirmé que la prise manuelle de température à l’entrée d’un site et sans constitution d’un fichier ni remontée d’information était possible.

En revanche, il est interdit aux employeurs :
  • de constituer des fichiers conservant des données de températures de leurs salariés ;
  • de mettre en place des outils de captation automatique de température (telles que des caméras thermiques).

Concernant le traitement de données de santé par l’employeur, celui-ci doit se reposer sur les services de médecine du travail, dans le cas où il souhaiterait faire tester certains de ses salariés au Covid-19.

L’ordonnance n° 2020-386 du 1er avril 2020 adapte en ce sens les missions des services de santé au travail pour faire face à l’épidémie de Covid-19.