eco-organismes fond de réparation

Dans le cadre de la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire), les éco-organismes dont ceux de la filière DEEE ont pour obligation de mettre en place un fond de réparation, dès le 1er janvier 2022.

Celui-ci vise à financer les opérations de réparation des équipements électriques et électroniques à destination des consommateurs.

Les enjeux, notamment financiers sur ces fonds, sont majeurs pour les producteurs représentés au sein de la FICIME. C’est pourquoi, cette dernière participe activement aux groupes de travail constitués au sein des deux éco-organismes : Ecologic et Ecosystème. Le travail de ces groupes vise à définir les modalités de fonctionnement et de financement de ce fond.

Les adhérents très impliqués sur le sujet souhaitent être force de proposition dans la mise en œuvre du fond.

Les travaux débutés au sein des deux éco-organismes respectifs se poursuivront cette année. Ils constituent l’un des sujets phares du prochain cahier des charges de la filière DEEE ménagers.