Guillaume Leblanc

La Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique (FICIME), en sa qualité de membre du MEDEF, bénéficie de l’organisation renforcée du MEDEF à Bruxelles, qui permet des actions européennes de lobbying plus ciblées et mieux adaptées. Dans le cadre de sa participation à la commission Europe du MEDEF, la FICIME contribue à la définition de ces actions tout en s’appuyant sur la force de lobbying du MEDEF.

La FICIME présente la nouvelle organisation mise en place au MEDEF avec la création d’un nouveau pôle Influence, qui regroupe la direction des affaires publiques et la direction Europe, à travers son interview de Guillaume Leblanc, Directeur du pole Influence du MEDEF.

FICIME (F): Pourquoi une nouvelle organisation au MEDEF concernant le lobbying à Bruxelles ?

Guillaume Leblanc (GL): Avant toute chose, il convient de rappeler l’importance des enjeux européens pour les adhérents et les entreprises que nous représentons. C’est d’abord à Bruxelles, et plus globalement au sein des instances européennes, que s’élaborent et se décident nombre de directives et de réglementations européennes qui impacteront, dans les années qui suivent, nos entreprises dans de multiples domaines. C’est le cas, par exemple, pour la stratégie industrielle, la politique de la concurrence ou encore des questions de fiscalité. C’est donc un enjeu central d’amélioration du service que nous souhaitons apporter à nos adhérents, à la fois pour renforcer notre expertise et notre présence à Bruxelles, mais aussi pour coordonner plus efficacement les enjeux européens et nationaux. Le moment s’y prête particulièrement puisque nous sommes en début de mandature européenne. C’est donc maintenant qu’il faut rénover notre offre et notre approche.

F : En quoi consiste cette nouvelle organisation ?

GL : L’influence est déjà en quelque sorte “ partout ” au MEDEF ; elle irrigue l’action de nos équipes, de nos élus et bien sûr des adhérents, qu’ils soient à Paris, Bruxelles ou dans les territoires. Dans un contexte politique de plus en plus complexe à appréhender, nous avons l’obligation de nous adapter et de bâtir des stratégies d’influence à la fois plus ciblées et plus adaptées à cette nouvelle donne. La création d’un nouveau pôle Influence, qui regroupe à la fois la direction des affaires publiques centrée sur les affaires nationales et la direction Europe, qui inclut notamment notre bureau de Bruxelles, répond à cette ambition : impulser, coordonner et relayer les positions du MEDEF et de ses adhérents au soutien d’une ambition collective, agir ensemble pour une croissance responsable, devenue désormais la raison d’être de notre mouvement. J’ajoute que nous devons aussi, dans nos actions, dépasser le cadre de nos relations avec nos interlocuteurs traditionnels. Regardez l’importance prise par les ONG dans le champ politique ! Bâtir un dialogue avec ces acteurs constitue une des priorités du pôle Influence du MEDEF. Nos premières actions concrètes mises en œuvre sont de multiplier les contacts avec les nouveaux parlementaires élus en mai dernier ainsi qu’avec la Commission européenne et ses différentes directions, et notamment en relation avec Business Europe.

A propos de Guillaume Leblanc :

Depuis septembre 2018, Guillaume Leblanc est Directeur des affaires publiques du MEDEF . Âgé de 35 ans et diplômé de l’Institut d’études politiques de Toulouse et de l’Université Paris Dauphine, Guillaume Leblanc a dix ans d’expérience professionnelle dans le secteur des affaires publiques.
Collaborateur de Bruno Le Maire de 2007 à 2008, et de Franck Riester de 2008 à 2013, il a été Directeur général du Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP) de 2013 à 2018, fédération adhérente du MEDEF, représentant les producteurs de musique. À ce titre, il a eu la charge de l’élaboration et du suivi de la politique syndicale de la profession dans ses multiples déclinaisons : travail politique et parlementaire, négociation sociale au sein de la branche, mise en place d’une stratégie de communication.