congé proche aidant

Un salarié peut prendre un congé de proche aidant lorsqu’un de ses proches (conjoint, ascendant, descendant, etc.) présente un handicap ou une perte d’autonomie d’une particulière gravité.

Ce congé a une durée d’au moins 3 mois, renouvelable dans la limite d’un an, pour l’ensemble de la carrière du salarié (C. trav., art. L. 3142-16 et s.).

Pour rendre le congé de proche aidant plus attractif, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 (L. n° 2019-1443, 24 déc. 2019) a prévu le versement d’une allocation journalière de proche aidant (AJPA).

Le décret n°2020-1208  vient préciser les modalités d’octroi et de versement de l’allocation journalière de proche aidant.

Le salarié bénéficiaire percevra une indemnité journalière de 52,08 euros pour un congé à temps plein et ceci pendant 3 mois maximum.

La demande d’allocation s’opère au moyen d’un formulaire homologué.

Les salariés peuvent faire une demande en ligne sur le site de la Caisse des allocations familiales (CSS., art. D. 168-11, nouveau).