Selon le baromètre Ficime (Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Electronique), l’activité des secteurs liés à l’Investissement a continué de progresser.

Une majorité des secteurs est en nette hausse. Le chiffre d’affaires moyen (tous secteurs confondus) est en hausse de 6,4%, par rapport au 1er semestre 2018.

Bilan du 1er Semestre 2019

  • Progression de 8,5% du secteur professionnel de l’outillage électroportatif et de l’espace vert – Soutenu par le dynamisme dans le secteur de la construction et dans le non résidentiel (hausse de +3%(1) prévue en 2019) et par une hausse de l’entretien-rénovation (+1 ,5%(2) au 1er trimestre 2019). Le secteur Espaces Verts a progressé également, grâce en particulier aux produits portatifs (robots, tondeuses sur batterie) et à une météo favorable.
  • Baisse de 2% pour le secteur des machines d’emballage et de process tous secteurs confondus (pharmaceutique, cosmétique, industrie et agro-alimentaire) – L’activité a souffert d’une certaine désaffection due au « plastique bashing » actuel. Cependant, le climat des affaires reste bien orienté dans l’industrie et tout particulièrement dans l’agro-alimentaire(3).
  •  Progression en valeur d’environ 12,5% pour le secteur des matériels de BTP et manutention – Soutenu par la très bonne activité dans le secteur des travaux publics (+15,8% de travaux réalisés sur 4 mois 2019(3) ,de la route (facturations en hausse de 19% au 1er trimestre 2019(4) ), et dopé par les dernières livraisons des « commandes Macron ».
  • Progression à nouveau en valeur de plus de 11% du secteur des moteurs industriels – La reprise économique observée en France ainsi qu’une évolution des normes applicables au 1er janvier 2019 pour certains moteurs, ont accompagné la bonne tenue des ventes sur cette période, ce qui s’est traduit par une hausse des ventes au cours de ce 1er semestre.
  • Hausse d’environ  9% sur le marché B to B des grossistes informatiques, porté par les télécoms et l’environnement IT (logiciels applicatifs, communication des données/réseau).
  • Hausse de 3,5% de l’activité électronique professionnelle, grâce notamment au secteur médical.
  • Reprise de l‘activité des entreprises des secteurs du reconditionnement informatique et électronique, celle-ci progressant 5% au cours de la période.
  • Baisse de l‘activité des entreprises de l’impression professionnelle de plus de 2%.

Perspectives pour le 2ème Semestre 2019

D’après la Banque de France, les investissements des entreprises devraient continuer à progresser en France en 2019 (+2,7%) et 2020 (+2,4%).

Dans nos secteurs, l’activité au global devrait à nouveau progresser en valeur, de près de 3%, au cours de ce semestre.

Les commandes sont anticipées en hausse pour 1 entreprise sur 2, et les effectifs attendus stables pour la moitié d’entre elles (en hausse pour 30% d’entre elles).

Les perspectives sont bonnes sur la majorité des secteurs liés à l’Investissement :

  • L’activité dans le secteur de l’outillage électroportatif et espaces verts devrait progresser à nouveau, de près de 5% au cours de ce second semestre, avec un carnet de commande orienté positivement pour 3 entreprises sur 4.
  • L’activité des entreprises du secteur de machines d’emballage et de process devrait rebondir et progresser en moyenne de 2,5%. L’évolution du carnet de commande reste cependant incertaine au cours des prochains mois.
  • Les entreprises du secteur des matériels de BTP et manutention envisagent un net ralentissement de leur activité avec un chiffre d’affaires en hausse de 0,5%. Au niveau des prises de commande, l’évolution du carnet reste incertaine avec 30% des entreprises qui prévoient une baisse et 35% d’entre elles qui anticipent une hausse.
  • L’activité dans le secteur des moteurs industriels devrait continuer de progresser d’environ 4,5%, avec cependant une évolution incertaine du carnet de commandes.
  • L’activité en valeur devrait en moyenne rester égale pour les entreprises du secteur des grossistes informatiques, tout en restant à des niveaux élevés.
  • Les entreprises de l’électronique professionnelle devraient voir leur activité continuer de progresser de 3,5% en moyenne, avec un carnet de commandes qui reste bien orienté.
  • La croissance de l’activité des entreprises du secteur du reconditionnement informatique et électronique devait se poursuivre avec une progression envisagée de 9,5%, et avec un carnet de commande également bien orienté.
  • Enfin l’activité du secteur de l’impression professionnelle devrait progresser de plus de 6% en moyenne, grâce à l’aboutissement d’importants appels d’offre.

Analyse d’Alain Rosaz, Président de la Ficime :

« Nous nous réjouissons de voir que les efforts d’investissement des entreprises se poursuivent à un rythme plus élevé que la croissance nationale et donc plus que la hausse du PIB.»

Selon la Banque de France, cette dynamique va se prolonger en 2020.

Toutefois, les évolutions de l’environnement international (Brexit, risque de guerre commerciale, ralentissement de l’activité économique chez certains de nos partenaires de la zone euro) génèrent des incertitudes qui pourraient à terme peser sur le climat des affaires de nos entreprises.

(1) Source FFB, en volume

(2) Source CAPEB, en valeur

(3) Source INSEE

(4) Source FNTP, en volume

(5) Source ROUTES DE FRANCE, en valeur