trottinettes électriques

Une réglementation spécifique aux trottinettes électriques devrait voir le jour d’ici septembre 2019.

Cette réglementation créera des dispositions nouvelles dans le code de la route :

  • reconnaissant les engins de déplacement personnels (EDP) motorisés comme une nouvelle catégorie d’engins ;
  • et définissant leurs équipements et leurs règles de circulation ;
  • ainsi que les éventuelles obligations d’équipements de leurs utilisateurs.

Ce que dit la réglementation pour les EDP motorisés

Les conducteurs d’EDP motorisés devront être âgés d’au moins 8 ans. Le port du casque sera obligatoire pour les moins de 12 ans. La vitesse maximale autorisée sera de 25 km/h. Les EDP motorisés ne pourront pas circuler sur le trottoir (sur les trottoirs, conduite à la main sans faire usage du moteur).

En agglomération, ils auront obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. A défaut, ils pourront circuler sur les routes, dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.

Ce qui est interdit pour les EDP motorisés

  • de transporter un passager ;
  • de porter à l’oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son.

Ce qui devient obligatoire pour les EDP motorisés

De nuit (ou de jour par visibilité insuffisante), le port d’un vêtement rétro-réfléchissant (gilet, brassard…) sera obligatoire. Les EDP devront également être équipés de feux avant et arrière, de dispositifs rétro-réfléchissants, de frein et d’un avertisseur sonore.

Quant au stationnement sur un trottoir, il ne sera possible que s’ils ne gênent pas la circulation des piétons (la loi mobilités devant permettre aux maires d’édicter des règles plus précises de leur choix).