RGPD

Le 21 janvier 2019, la CNIL a prononcé une sanction de 50 millions d’euros à l’encontre de Google pour violation du RGPD. Cette sanction est appliquée pour « manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour la personnalisation de la publicité ».

Pour justifier sa décision, la CNIL indique notamment que « les manquements constatés privent les utilisateurs de garanties fondamentales concernant des traitements pouvant révéler des pans entiers de leur vie privée, car reposant sur un volume considérable de données, une grande variété de services et des possibilités de combinaison de données quasi-illimitées ».

Les plaintes collectives émanant des associations  « None Of Your Business » (« NOYB ») et « La Quadrature du Net» sont à l’origine de cette sanction record infligée pour violation du RGPD.