Emmanuel Macron a invité le mois dernier les partenaires sociaux à se saisir de « tous les outils, lois et réformes » de la première année du quinquennat. Cette rencontre concerne particulièrement les ordonnances travail, qui ont étendu le dialogue social dans les branches professionnelles ou dans les entreprises.

A été dressé le panorama des 3 réformes sociales à venir :

  1.  Assurance-chômage – Emmanuel MACRON a demandé aux partenaires sociaux de renégocier l’ensemble des règles de l’assurance-chômage à la rentrée, en vue d’une réforme au printemps 2019. Cette négociation vise notamment à faire évoluer les règles actuelles pour mieux lutter contre la précarité de l’emploi, inciter les demandeurs d’emploi au retour à l’emploi, et revoir l’articulation entre assurance et solidarité. L’exécutif menace toujours d’imposer un bonus-malus pour faire payer plus les employeurs qui abusent des CDD courts.
  2. Santé au travail – C’est, avec l’assurance-chômage, l’un des deux chantiers qui peuvent faire l’objet d’une négociation interprofessionnelle à la rentrée. Objectif : prévenir les risques professionnels et diminuer les accidents du travail.
  3. Les nouvelles formes de travail – Le projet de loi Avenir professionnel apporte un début de réponse à l’épineuse question de la protection sociale des travailleurs indépendants. Avec l’ampleur prise par le phénomène de l’auto entrepreneuriat, les partenaires sociaux doivent travailler sur ce thème.