cyberattaque rançongiciel

La Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Electronique (FICIME) a résumé dans une note les explications et conseils de l’ANSSI (agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), parus dans son guide « Attaques par rançongiciels, tous concernés – comment les anticiper et réagir en cas d’incident ? » pour aider les entreprises à faire face à de telles menaces.

Le risque de cyberattaque à l’encontre des entreprises s’accroît, notamment sous la forme de rançongiciel, programme malveillant qui bloque provisoirement les ordinateurs ou les systèmes d’information dont le but est d’obtenir de la victime le paiement d’une rançon.

Cette note indique à la fois les mesures préventives à mettre en place afin d’éviter au maximum les rançongiciels et les actions à entreprendre en cas d’attaque.

Il est notamment conseillé de ne jamais payer la rançon, car cela ne garantit pas l’obtention d’un moyen de déchiffrement, ni n’empêche aucunement d’être à nouveau la cible de cybercriminels.