Les Equipements de Protection Individuelle (EPI) (chaussures de sécurité, gants, lunettes, masques…) permettent de protéger l’exécutant. Mais, il faut s’assurer que l’EPI choisi correspond bien à la protection souhaitée.

Pour les gants, il en existe une multitude selon qu’on souhaite une protection mécanique (choc, coupures) ou contre le contact chimique ou la chaleur. Certains équipements perdent de leur efficacité avec le temps (ex : les casques), il faut alors vérifier si une date de péremption est présente et la respecter. Enfin, un EPI doit être marqué CE pour répondre aux exigences du règlement (EU) 2016/425.

Malgré toutes ces précautions, certains EPI peuvent ne pas satisfaire au niveau de sécurité attendue. La DGCCRF veille en réalisant des contrôles de conformité. En 2016, sur 572 établissements visités, elle a ciblé 55 produits dont 7 se sont révélés non conformes et 3 dangereux. La plupart du temps, il s’agissait de problèmes de notice incomplète ou mal traduite. Au moment de l’achat d’un EPI, assurez-vous que la notice est bien en français et vérifiez la date de péremption le cas échéant.