mal de dos

Le mal de dos est à l’origine de 30% des arrêts de travail de longue durée, 20% des accidents de travail sont liés à la lombalgie. Cumulés, les accidents de travail, de trajet et les maladies professionnelles représentent 11,4 millions de jours d’arrêt, soit 53 000 équivalents temps plein.

La lombalgie provoquant des douleurs en bas du dos n’est pas une fatalité et a souvent une origine musculaire. L’immobilisation et l’arrêt de travail qui était la plupart du temps recommandé peut s’avérer néfaste et engendrer un mal chronique. Seul un médecin peut diagnostiquer correctement et ne recourra plus systématiquement à un arrêt ; en effet dans de nombreux cas l’activité physique pourra être bénéfique. Les employeurs sont donc invités à aménager les postes en s’aidant de la médecine du travail autant dans une démarche de prévention anticipée que lors du retour d’un salarié après une consultation médicale.

Fort de ce constat, la CNAM lance un plan de communication auprès des employeurs. Avec la contribution de l’INRS, elle met à disposition différents outils de communication : des affiches à imprimer, des vidéos donnant des conseils…

En guise d’exemple, une vidéo présente les quelques points qui peuvent éviter le mal de dos pour tous ceux travaillant à un bureau avec un poste informatique : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/lombalgie-aigue/traitement-prevention