En fonction du type d’attaque, le site www.cybermalveillance.gouv.fr met en relation la victime (entreprise ou particulier) avec des prestataires de proximité référencés susceptibles de l’assister techniquement pour restaurer son système ou la redirige vers d’autres plateformes existantes pour l’aider à résoudre son problème (PHAROS, signal-spam, etc.). Pour faciliter les démarches administratives, notamment afin de favoriser le dépôt de plainte auprès des services de police et de gendarmerie, la qualification de l’infraction et/ou du délit lui sera également transmise.

À l’issue du parcours, une fiche réflexe liée à l’incident rencontré sera communiquée à la victime, ainsi que les bonnes pratiques pour s’en prémunir. La plate-forme propose également des contenus de sensibilisation, sous forme de vidéos et de bonnes pratiques afin d’expliquer aux internautes comment se protéger face aux menaces numériques.