De nouveaux dispositifs de sécurité du risque routier devraient être obligatoires sur les voitures et camionnettes, comme les camions et les autobus.

Ils devraient devenir obligatoires en Europe afin de protéger les passagers, les piétons et les cyclistes, à partir de 2022.

En mai 2018, la Commission européenne avait proposé de rendre obligatoires les systèmes réduisant les angles morts dangereux des camions et des bus, ainsi que la technologie prévenant le conducteur en cas de somnolence ou de distraction. Cette proposition a été retenue par les institutions de l’Union européenne.

Le souhait de la Commission Européenne désormais est  d’ouvrir la voie à la mobilité connectée et automatisée de demain.

Les nouveaux dispositifs de sécurité obligatoires comprendront

Pour les voitures, les camionnettes, les camions et les autobus :
  • un dispositif d’avertissement en cas de somnolence ou de distraction du conducteur (par exemple, en cas d’utilisation du smartphone pendant la conduite),
  • l’adaptation intelligente de la vitesse,
  • la sécurité en marche arrière assurée par caméra ou capteurs,
  • et l’enregistrement de données en cas d’accident (« boîte noire »).
Pour les voitures et les camionnettes :
  • l’assistance au maintien de la trajectoire,
  • un système avancé de freinage d’urgence et des ceintures de sécurité améliorées.
Pour les camions et les autobus :
  • des exigences spécifiques pour améliorer la vision directe des conducteurs et supprimer les angles morts?
  • des dispositifs frontaux et latéraux pour détecter les usagers vulnérables de la route et avertir les conducteurs de leur présence, en particulier lors des changements de direction.