Le PIB réel de la zone OCDE a augmenté de 0,7% au deuxième trimestre de 2017, comparé à 0,5% au trimestre précédent.

Les contributions de la consommation privée et de l’investissement ont augmenté de 0,5 et 0,3 point de pourcentage respectivement alors que la réduction des exportations nettes a tiré vers le bas la croissance du PIB de l’OCDE de 0,1 point de pourcentage.

Les contributions de la consommation des administrations publiques et de la reconstitution des stocks ont été négligeables.

La croissance du PIB a été stable en France (à 0,5%), du fait que le fort rebond des exportations nettes (0,6 point de pourcentage) et la contribution plus élevée de la consommation privée (0,2) aient été largement contrebalancés par un important déstockage (qui a contribué moins 0,5 point de pourcentage).